Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maison en paille dans le Bugey

Maison en paille dans le Bugey

Autoconstruction d'une maison écologique en paille sur le plateau d'Hauteville dans le Bugey, avec un budget de 100 000 euros. Construction selon la technique du GREB.


L'étape "mortier" se termine...

Publié par Seb et Amélie sur 2 Juillet 2011, 10:28am

Catégories : #Mortier banché

Du mortier et encore du mortier, depuis le dernier article paru sur ce blog.  Mais pas seulement, ce qui explique que cette étape ne soit pas complètement terminée. Voici où l'on en est :

img 8867 1

 

Les cadres des fenêtres triangles ont été faits cette semaine (nous ne les avions pas prévues au départ) et remplis de paille. Le haut des fenêtres a été fait en OSB de récup' qui restera apparent (n'oublions pas que ça reste un grenier, quand même).

 

img 8871 1

Derrière l'OSB, de la paille en vrac, qui rejoint les bottes de paille de la toiture.

 

Dans le genre "bricole à 3 sous", voici un détail du cadre de fenêtre :

img 8870 1

Le haut de la photo, c'est le chevron. Au milieu, les 3 bois superposés résultent d'une accumulation d'erreurs.

Le bois du milieu a été mis l'an dernier comme lisse haute du pignon. Pas de chance, je m'étais trompé de 10 cm. sur le point haut. La lisse était un peu trop horizontale, et évidemment, tous les montants verticaux avaient déjà été taillés et mis en place en fonction de cette lisse.  Pascal se souvient certainement de ce moment mémorable : ongles mangés, yeux exorbités, écume aux lèvres et fumée sortant sous pression des oreilles et des naseaux .

 

Le bois du haut, taillé en cône, avait été placé pour rattraper cette erreur, et regagner progressivement les 10 cm manquants en partie haute. Bricolage peu académque, mais qui évitait de tout démolir.

 

Le petit bois du dessous, taillé dans un bout de liteau, a été mis cette semaine pour  rattraper la pente du toit dans le cadre car nous avons, sans réfléchir, commandé ces fenêtres à la pente du toit et non à la pente de la lisse...

 

Bref, beaucoup de bidouilles pour pas grand chose. Heureusement que ce haut de mur n'est pas porteur ; tout le poids est repris par la colonne d'appui.

 

J'ai aussi testé le rejointoyage de mur en pierre avec du mortier de chaux chez Matias, lors d'une super journée de chantier. C'est beau les vieilles pierres ! Courage, Matias et Neli, ça prend de l'allure .

 

Cette semaine a aussi été rythmée par l'organisation du chantier "cuve d'eau de pluie" (voir article suivant), ainsi que par la future rentrée de septembre car nous reprenons chacun un poste à mi-temps dans de nouvelles écoles.

 

Il reste un jour de boulot pour le mortier  et le rebouchage de trous. Nos fenêtres arriveront finalement vers le 20 juillet. En attendant, on se concentrera sur la dalle du cellier.

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents