Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maison en paille dans le Bugey

Maison en paille dans le Bugey

Autoconstruction d'une maison écologique en paille sur le plateau d'Hauteville dans le Bugey, avec un budget de 100 000 euros. Construction selon la technique du GREB.


Charpente du cellier et de l'abri à bois

Publié par Seb et Amélie sur 13 Novembre 2011, 18:03pm

Catégories : #La charpente

Après les dés en béton, la charpente qui va dessus. Nous avions rentré du bois de la scierie locale et ça c'est passé comme d'habitude : au minimum 3 ou 4 visites en une semaine pour demander si c'est prêt ("presque... on termine... j' t'y amène tout à l'heure ?")  mais au final on finit par avoir du beau bois, déposé chez nous au Manitou sans surcoût et avec le sourire.

 

Nous avons eu la visite très opportune de Patrick, alias Papi Patrick, ce qui nous a permis de bien bosser. Après une première journée à mettre la porte d'entrée (enfin !) et à reprendre des niveaux, les choses sérieuses commencent.

 

Délardement des pannes (15x15 cm) et les liernes (8x10 cm) à la pente du toit :

novembre-2011 0001 1

 

Taille d'une mortaise dans la panne principale, pour faire la jonction avec un autre morceau de panne perpendiculaire :

novembre-2011 0008novembre-2011 0002

 

 

Taille du tenon correspondant :

novembre-2011 0007

 

Taille des poteaux : on les coupe à la bonne longueur, mais on laisse dépasser une joue qui couvrira la panne d'un côté.

novembre-2011 0004

 

- Les poteaux seront posés sur les dés de béton dont le sommet est arrondi pour évacuer l'eau. Cependant, pour éviter qu'ils ne bougent en cas de choc, on met un tirefond de 140x10 mm au centre, qui viendra prendre place dans un trou creusé dans le dé. Ce trou  fait la taille d'un gros oeuf , il est rempli d'un mortier de ciment au moment de la mise en place.

novembre-2011 0003

 

Taille des embrèvements : ce sont de petites entailles dans lesquelles viendront s'insérer les liens, ces pièces placées à 45° qui relient les poteaux (verticaux) et les pannes (horizontales).

novembre-2011 0006

 

Ca parait simple comme ça, mais on a sacrément fait chauffer les neurones pour couper les liens en tenant compte des embrèvements...

 

novembre-2011 0009

 

La mise en place s'est déroulée rapidement : pas de photos ! Les mesures étaient bonnes et nous n'avons pas eu de mauvaise surprise. Ensuite, les chevrons ont été posés à leur emplacement définitif, marqués d'un coup de cordeau traceur en partie basse.novembre-2011 0010

 

Après quoi, nous les avons redescendus pour les couper à la pente du toit puis remis en place. Ainsi, tous les bas de chevrons sont bien alignés (notez aussi l'enduit sur la petite maison de notre voisine : pas mal, ma foi.)

 

novembre-2011 0015

 

Les chevrons sont fixé à la pointe de 180*6.4mm, avec un avant-trou à 6mm. Il faut quand même forcer pour les faire rentrer. On avait prévu de larder 2 pointes de 100 à chaque bout, mais c'était plus long à faire et pas forcément plus solide.

novembre-2011 0017

 

Patrick a insisté pour casser les arrêtes des poteaux, et il a eu raison : les quelques mm de décalage sur chaque dé se seraient beaucoup plus remarqué avec des arrêtes vives. Le délardement fait 3 cm de large (donc on enlève environ 2 cm sur les côtés de chaque arrête.

novembre-2011 0014

 

Comme Patrick est reparti, on reprend les vieilles habitudes

novembre-2011 0013

 

Les liens (12x8 cm, comme les chevrons) ont trouvé leur place dans les embrèvements sur les poteaux.novembre-2011 0012novembre-2011 0011

 

En partie haute, ils sont fixés avec un tirefond, dont le serrage met bien le bois en tension. Un trou a été fait à la mèche plate de 22 mm nicher plus discrètement le tirefond et sa rondelle.

novembre-2011 0016

 

 

L'isolation du cellier est prévue en paille. On fixe des liernes et des sous-chevrons de 8x8 cm sous les "vrais" chevrons. Les intervalles sont de la dimension des bottes de paille (46 cm).

novembre-2011 0018

 

Un plafond d'OSB vissé par dessous supporte les bottes. Les 2 trous sont des réservations pour des tuyaux (hotte et vanne de compensation)

novembre-2011 0019

 

Les bottes sont mise en place entre les chevrons. L'espace entre chevrons et sous-chevrons est rempli de paille en vrac (un peu hasardeux car les bottes débordent parfois et rendent le bourrage difficile ;  à déconseiller pour un espace chauffé).

 

novembre-2011 0001

 

Il reste la volige à mettre au dessus, puis le pare-pluie, les contrelattes, les liteaux et les tuiles. Mais on en voit le bout !

Commenter cet article

Archives

Articles récents