Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maison en paille dans le Bugey

Maison en paille dans le Bugey

Autoconstruction d'une maison écologique en paille sur le plateau d'Hauteville dans le Bugey, avec un budget de 100 000 euros. Construction selon la technique du GREB.


Sel de bore

Publié par Seb et Amélie sur 9 Février 2011, 19:01pm

Catégories : #La charpente

Hier Amélie a commencé à traiter certaines pièces de charpente au sel de bore. Les chevrons, en douglas purgé d'aubier, sont naturellement résistants aux insectes xylophages. Par contre, les entraits, les pannes sablières et la panne faitière sont en sapin non traité et méritent d'être protégés du fait de leur rôle structurel.

 

Le sel de bore repousse les insectes et leur interdit la ponte sur le bois, il est en outre fongicide et ignifugeant. Ils'achète en magasin de produits écologiques mais, même "naturel", ça reste un produit toxique, sinon ça ne zigouillerait pas les bestioles. Il faut donc se protéger les mains, les yeux, etc.

 

Pour l'application :

On dissout le sel dans 10 fois son volume d'eau tiède.

On humidifie le bois à traiter pour en ouvrir les pores. Très important, sinon le sel dissous ne pénètre pas du tout.

Puis on passe deux couches, la deuxième avant séchage de la première, sinon il faut préalablement ré-humidifier.

Avec 1 kg de sel, on peut traiter 50 m2 en une couche et 25 m2 en deux couches;

Bien calculer la surface développée des pièces à traiter car c'est surprenant : nous avons 50 m2 à traiter pour nos 17 entraits et nos 3 pannes !

 

Ne pas utiliser en extérieur (lessivable).

 

Seuls nos bois non visitables sont traités. Toutes les pièces visibles (poteaux, solives, volige...) pourront facilement faire l'objet d'un traitement curatif si VRAIMENT la situation le justifie un jour.

 

En même temps que le sel de bore, nous avons acheté le frein vapeur. On s'y attaque demain !

Commenter cet article

Archives

Articles récents