Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maison en paille dans le Bugey

Maison en paille dans le Bugey

Autoconstruction d'une maison écologique en paille sur le plateau d'Hauteville dans le Bugey, avec un budget de 100 000 euros. Construction selon la technique du GREB.


Parquet

Publié par Seb et Amélie sur 7 Décembre 2012, 09:48am

Catégories : #Plancher d'étage

Enfin ! nous avons commencé à poser notre parquet. Et il est beau !

 

parquet1 0001

Nous avons choisi une qualité "rustique" sans aubier, de 11 cm de large. Au début, nous pensions poser du 13 cm, mais la visite à la parquetterie nous a fait changer d'avis, et nous ne regrettons pas. Plus ça va, plus je me dis qu'il est dangereux de vouloir tout acheter en un clic sur un écran d'ordinateur.

 

La qualité est très bonne. Quelques lames sont légèrement plus larges (moins d'un mm d'écart) mais dans l'ensemble, on arrive bien à plaquer les lames les unes contre les autres. En surface, à de rares endroits, il y a un léger désaffleur, toujours moins d'un mm. L'emboitement des lattes se fait très bien.

 

Pour fixer les lattes sur les lambourdes, nous utilisons des vis à parquet.

parquet0002

Elles mesurent 50mm de long, 3.5 mm de large. La tête fait 5 mm. Elles sont autofraisantes et entrent dans le chêne comme dans du beurre ! La tête, conique, comporte de petites ailettes qui creusent le bois et lui permettent de rentrer sans rien faire éclater. Le congé de filetage (partie non filetée), garantit un minimum de serrage. Par contre, du fait de la tête fraisante, cette vis tire beaucoup moins que d'autres. Il faut utiliser une cale et un marteau pour mettre la latte en place, puis visser.

 

Nous vissons dans la rainure dans certaines pièces, dans la languette dans d'autre. En effet, ne faisant rien comme tout le monde, nous avons commencé par le milieu de la maison afin d'avoir un parquet d'un seul tenant, sans seuil entre les pièces. J'ai une préférence pour la languette, qui permet de visser avec une inclinaison de 45° alors que la rainure oblige à être un peu plus horizontal. Il faut bien appuyer dessus lors du vissage pour éviter le soulèvement de la lame. Mais dans l'ensemble, c'est un bonheur. Rapide, solide et réversible !

 

Avant de poser le parquet, nous avons mis le sable 0-20 en place entre les lambourdes, puis agrafé des bandes de liège sur ces dernières.

parquet0001

Ces 2 mm de liège sont censés diminuer les risques de grincement. Ils gênent parfois lors de la mise en place des lattes. La vis peut les déchiqueter si la latte n'est pas fortement comprimée lors du vissage. Je pense qu'on peut s'en passer (mais il fallait essayer !).

 

A ce jour, nous avons fait  :

parquet0006le palier : le moins grand mais pas le plus simple,

 

parquet0005notre chambre,

 

parquet0004la salle de jeu,

 

 

parquet0003et un bout de la chambre de Juliette.

 

Nous en avons encore pour deux semaines pour poser le reste des lattes, les plinthes, et une ou deux couches d'huile dure. En attendant, nous profitons de ceci :

 

parquet1 0002

 

Cette fois, c'est le vrai hiver : grattage de pare-brise intérieur-extérieur, pelletage intensif de la neige que le chasse-neige pousse contre la voiture, stratégies pour rentrer à quatre  par la même portière (les autres étant irrémédiablement collées par le gel), roues arrières bloquées pour cause d'usage irréfléchi du frein à main, retards à répétition... mais qu'est ce que c'est beau !

Commenter cet article

Seb 12/06/2013 11:25

Salut,
On est satisfaits su résultat. Mais on n'en attendait pas des miracles ! Nos portes sont toutes simples, pas "phoniques", et il n'y a pas de porte en haut ou en bas de l'escalier pour isoler l'étage du RDC. Dans ces conditions, le son passe. Mais depuis la mise en oeuvre du parquet, tous les bruits aériens viennent de la cage d'escalier, et non directement du dessus. Et le volume sonore est plus faible. Il faut crier pour se comprendre d'un étage à l'autre.
Pour les bruits d'impact, c'est très correct, mais le MAB n'y est pour rien, c'est le phaltex qui fait le boulot, avec les lambourdes posées dessus sans aucune vis traversante. Bien sûr, on entend quand les enfants sautent à l'étage. On perçoit les petites voitures qui roulent, les objets trainés par terre...; Mais ce ne sont que des sons, légers, pas du BRUIT ! Avant, sur le plancher bois simple, ça faisait vraiment "tambour".
Concernant le thermique, je doute que ça ait changé grand chose chez nous, notre maison étant déjà très inertielle avec sa dalle de 50 tonnes isolée par dessous... Je n'ai rien remarqué, mais je ne vivais pas non plus dans la maison avant de mettre le MAB en place.
Bonne cogit' !
Seb

Jo 10/06/2013 11:15

Bonjour!
Ce blog est très intéressant sur plusieurs points, merci pour le partage. Je vais moi aussi construire avec la technique du GREB et j'envisage la même composition de "dalle" entre étages, avec du mélange à béton entre solives. Quel retour avez-vous sur cette technique? Ca marche pour l'isolation phonique au bruit d'impact / bruit aérien? Et concernant l'inertie thermique, on sent l'influence de cette masse?
Merci...

Archives

Articles récents