Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maison en paille dans le Bugey

Maison en paille dans le Bugey

Autoconstruction d'une maison écologique en paille sur le plateau d'Hauteville dans le Bugey, avec un budget de 100 000 euros. Construction selon la technique du GREB.


Enduits terre

Publié par Seb et Amélie sur 14 Mai 2011, 14:01pm

Catégories : #Enduits

Samedi dernier, c'était à mon tour de tester les enduits terre. Je suis allé dans la Dombes chez Jean-Christophe et Florence, qui rénovent une belle bâtisse en pisé. Ils ont acheté des enduits préformulés (argile, sable, paille de lin hachée), livrés en big bags, et loué un compresseur et un sablon.

 

La veille, des enduits avaient été fait avec d'autres volontaires.

img 8638 1

 

L'enduit a été projeté à la machine et lissé à la truelle. Le rendu, encore assez brut, est déjà sympathique.

 

Le samedi, ces enduits sont repris : remouillés, re-lissés, sans ajout de matière sauf pour boucher quelques fissures. C'est Annie et Laureline qui se sont chargées de ce travail.

 

img 8644 1

Il manque encore un coup de taloche-éponge pour bien faire ressortir la paille de lin. Mais déjà, c'est une belle surface.

 

Pendant ce temps, les mâles du troupeau se préparent pour les gros travaux...

img 8642 1

 

Pour changer, l'enduit  va être tiré à la règle. De petits liteaux verticaux, cloués dans le mur, aideront à garder une épaisseur constante.

 

img 8650 1

 

L'enduit est ensuite projeté au sablon : on remplit le réservoir (environ 1.5 litres), puis l'air venant du compresseur envoie tout ça sur le mur en une dizaine de seconde.

 

 

img 8647 1

 

Pour ne pas perdre de temps, il y a un projeteur et un remplisseur. Avec un peu d'entrainement, le remplissage se fait très vite et on peut vider environ 4 réservoirs par minute. C'est une méthode vraiment efficace.

 

Je n'ai pas pris de photos du lissage à la règle. Disons que le résultat n'est pas mal, mais pas toujours lisse (parfois la règle accroche) ; en aucun cas ça ne dispense de reprendre l'enduit le lendemain.

 

img 8645 1

 

Le matériau terre, en plus des qualités habituellement mises en avant (régulation hygrométrique, phonique, inertie thermique), est agréable à mettre en oeuvre. On peut patouiller dedans sans gants. Ici, Jean-Jacques est en train de brasser le mélange à main nue, pour éviter qu'il ne décante. On peut faire le mélange au malaxeur ou à la bétonnière. Les outils se nettoient à l'eau. On peut ramasser tout ce qui est tombé au sol, le remettre dans la bassine, remouiller, et s'en resservir.

 

Pour ceux qui n'aiment pas le marron, il parait qu'il existe des argiles vraiment blanches. J'ai aussi vu des ocres très beaux, quoiqu'un peu sombres.

 

Bref, c'est certain, nous en mettrons chez nous !

Commenter cet article

Adrien Grelet 21/06/2011 09:39


Salut Seb,

Je vois que le projet avance bien. Dis moi, j'aurai des questions sur cet article :

- pour la machine à projeter l'enduit c'est quoi ? une bricole maison ?
Si tu pouvais me donner un peu plus de détails stp.

Merci, bonne continuation, @++


Seb et Amélie 22/06/2011 20:47



Salut Adrien,


Ca s'appelle un sablon. C'est ce que les façadiers utilisent pour crépir. C'est un peu comme un pistolet à peinture, mais adapté pour le "visqueux". On rempli le sablon (2 lites environ) et l'air
comprimé venant du compresseur projette tout ça par 3 petites buses.


J'en ai vu sur le bon coin à partir de 100 à 150 euros d'occase. Neuf, il faut compter dans les 400 euros. Il faut aussi avoir une vingtaine de mètre de tuyaux et un compresseur assez costaud.


Le gars chez qui j'étais avait loué le compresseur, et le marchand d'enduit lui avait prêté le sablon pour le WE.


J'ai vraiment trouvé ça pratique, par contre il faut des bras pour alimenter la bête (faire les bétonnières, etc) de manière à bien rentabiliser la location. Et il faut bâcher ! bien large ! Car
on en projette un peu partout.


Tiens nous au jus de tes avancées. Au plaisir,


Seb


 



Archives

Articles récents