Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maison en paille dans le Bugey

Maison en paille dans le Bugey

Autoconstruction d'une maison écologique en paille sur le plateau d'Hauteville dans le Bugey, avec un budget de 100 000 euros. Construction selon la technique du GREB.


Atelier

Publié par Seb et Amélie sur 1 Février 2015, 22:26pm

Les mauvaises langues l'appellent le blockhaus, je ne cite pas de noms ils se reconnaîtront, n'est-ce pas Éric ? Eh bien non, c'est simplement une pièce indispensable, terminée depuis quelques jours à peine et dont on se demande comment on a fait pour s'en passer jusqu'ici.

 

Après le départ des maçons et des étais qui soutenaient la dalle du haut (sur laquelle on peut se garer, je le rappelle), j'ai d'abord passé deux couches de badigeon de chaux. Environ 1.5l d'eau pour 1 litre de chaux aérienne. J'ai utilisé une mauvaise brosse à papier peint, j'ai lu ensuite qu'avec un gros spalter en poil d'animal ça va bien mieux (c'est une histoire de fibres creuses).

 

L'avantage avec la chaux aérienne, c'est qu'on peut faire le mélange à l''avance dans une grosse poubelle et le garder très, très longtemps. L’inconvénient (que j'ai découvert sur le tard) c'est que dans une ambiance très humide le badigeon perd de son opacité et devient translucide. C'est réversible : une bonne aération et hop, tout blanc.

 

J'ai posé avec Mickaël (grâce lui soit rendue) une porte-fenêtre achetée 100€ sur le Bon Coin. Pose en applique et jointage au silicone : c'est pas de la maison passive, hein !

 

Après, j'ai fabriqué un établi 100% récup (restes de bois de charpente et de parquet, j'ai juste acheté 4 boulons de charpente pour 13€.

 

 

Atelier
Atelier
Atelier
Atelier

Il me restait des vis utilisées pour fixer les fenêtres : 130mm de long, 7.2 de diamètre. Impeccable pour fixer les traverses 65x70 (chevron) dans le longeron de 80x120.

Comme les bois qu'il me restait n'étaient pas les plus droits, il levait un peu la patte le pépère... Je l'ai redressé en le boulonnant au sol. Bougera plus !

 

J'ai stocké tout ce qui traînait autours de la maison, sous l'appentis, dans le cellier, dans le bureau, (par exemple : pneus d'été sur leurs jantes, vélos, outillage, restes de matériaux divers, skis...) ainsi que notre canoë de 5.20m hébergé gracieusement par nos voisins (essayez de le trouver sur les photos, il est bien caché).

 

J'ai installé l'électricité, prises et deux réglettes néon. Nous avions eu la présence d'esprit de tirer une gaine. J'ai posé un petit tableau secondaire avec deux circuit,  comme il nous restait du matériel depuis la pose du tableau de la maison, ça n'a pas coûté cher. Le câble qui va du tableau principal au tableau de l'atelier est protégé par un disjoncteur 20A alimenté directement depuis la coupure générale sans passer par un différentiel (puisqu'il y a un interrupteur différentiel 30 mA dans le tableau de l'atelier, vous suivez ?)

 

J'ai aussi fabriqué un rack à ski, pagaies et autres. J'ai utilisé des planches douglas en surnombre et des liteaux coupés en tronçons de 20 cm, poncés (angles arrondis) et vissés par l'arrière avec des vis 5*85mm). C'est facile à faire surtout que l'usage ne requiert pars une précision au demi mm. Deux astuces :

  1. prépercer la planche et les liteaux  avant de visser (diamètre 3 mm),
  2. commencer le perçage du côté où les deux pièces sont en contact. Sans perceuse à colonne, il est en effet possible de dévier un peu. On doit donc être précis du côté de l'assemblage, l'autre côté importe moins.

J'ai laissé 10 cm entre les butées : assez pour une paire de ski alpin et on peut y rentrer 2 paires de ski de fond si la place manque.

 

La semaine prochaine, j'installe un peu mieux l'outillage autour de l'établi, et je fabrique des petits meubles minimalistes mais utiles. A suivre !

Atelier
Atelier
Atelier

Commenter cet article

serrurier 02/02/2015 11:23

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Archives

Articles récents